Breaking News
Home / Auteur / LaFleur / Normalité Anormale No ratings yet.

Normalité Anormale

C’est en silence que les battements de mon cœur résonnent,

C’est en silence que chaque jour une fois de plus je meurs.

Je me demande encore comment les gens raisonnent,

Lorsque chaque jour par leur faute les gens meurent.

 

Ils m’ont tué et l’on appelé «mes droits»

Tout ça pour donner raison à ces pédophiles.

Je suis mort et on a dit « c’est son droit »

Lequel ? Le fait de mourir comme une vulgaire pile?

 

Je n’avais que 5 ans,

Lorsque mon calvaire a commencé.

Aujourd’hui ça fait 11 ans,

Que ma malédiction est arrivée.

 

Autrefois ce que mes parents dénonçaient comme abus,

Ce sont transformés en stupides lois.

Mais que donc avaient-ils bu ?

Pour transformer l’abus en droit ?

 

5 ans durant j’ai vécu l’enfer,

5 ans durant j’avais peur.

Et même lorsque on a dénoncé ces pratiques,

Au nom de la loi, ils l’ont couvert lui.

Aujourd’hui j’ai une âme en fer,

Et du sang qui coule toujours de mon cœur.

Ça les arrange eux, c’est pratique,

De pouvoir violer, détruire, car leur étoile désormais luit.

 

Quelle motivation pousserait un aîné à détruire son cadet?

Qui puis est de la pire des manières!

28-Septembre, ce jour est inscrit dans mon carnet,

Jamais je n’oublierai, j’y pense comme si c’était hier

 

Pourquoi mes parents n’avaient-ils pas pu voir ?

Que j’étais devenu anormal !

Pourquoi sont-ils restés sourds?

Aux cris de mon cœur silencieux.

Peut-être étaient-ils de mèche, comment savoir ?

Mais à jamais je suis devenu tout sauf normal.

Encore et pour toujours mon cœur est lourd,

Lourd de sentiments tout sauf capricieux

 

J’aimerai savoir où étaient passés les liens du sang.

Ne ressentait-il aucune peine, aucune pitié ?

J’aurai préféré vivre sans,

Ce grand frère qui pour moi n’avait aucune piété.

 

Pourquoi ma mère ne s’apercevait-elle de rien ?

Tout mon corps criait au secours.

Pourquoi ne se sont-ils pas révoltés ?

Contre ces lois bidons qui nous tuent à petit feu.

À qui croient-ils faire du bien ?

Certainement pas à nous.

Dans mon esprit, je suis révolté,

Contre ces gens qui s’amusent à transformer toutes les vies d’enfants en «feu»

 

En voulant exiger trop de liberté,

Ils ont tués l’espèce humaine.

Parfois je me demande si ce ne sont pas les extraterrestres

Qui se cachent parmi nous.

Enchaînés sous l’insigne de fausse liberté,

Nous nous tuons nous même l’espèce humaine.

Nous n’avons plus rien de terrestre,

Nous qui tuons nos semblables chaque jour.

 

©LaFleur Tous droits réservés.

 

 

Avez vous appréciez l'article ?

About Eunice Djuikam

Check Also

Poule De Ferme

Mes courbes sont gracieuses, Mes formes généreuses.   Ma succulence est plus qu’extraordinaire, Et ma …

One comment

  1. Très bon texte engagé et esthétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *