Breaking News
Home / Auteur / Clément Kaldjob / Nyango 4.5/5 (2)

Nyango

Nyango

 

Aucun mot ne suffit assez pour qualifier ce que j’ai pu vivre,

Ces dernières années qui se sont écoulées.

Tout ce temps passé blotti à tes côtés,

Ces souvenirs ancrés à mon cœur et ceux à construire.

 

Chaque homme mérite de trouver cette personne-là,

Assez influente pour le faire évoluer,

Qui lui apporte son besoin de complémentarité,

Qui le pousse à ressortir le meilleur de lui à chaque fois.

 

Tu m’as apporté tellement que je ne pouvais espérer ;

Explorer cette partie cachée en mon être

Qui sommeillait dans mon puéril paraître,

Et de multiples vertus tu m’as abreuvées

 

Tu es ma muse, la coordinatrice de mon imaginaire,

Celle qui me comble de débordantes inspirations.

Mes écrits regorgent de chacune de tes actions ;

Chaque parcelle de ton être les recouvre et sait les parfaire.

 

Tu es mon ange, ma gardienne et protectrice,

En temps de typhon de marées noires.

Tu portes cette lumière étincelante dans mes déboires,

Pour me faire partager la vie et ses multiples délices.

 

Malgré mes tendres et douces intentions à ton égard

Je te ferai souvent vivre d’innombrables cauchemars

L’être humain ne peut s’empêcher d’utiliser le poignard

Empli de noirceur, même envers sa précieuse à son regard

 

Alors pardonne moi pour mes honteux futurs manquements.

Je ne suis qu’un homme, donc parfaitement imparfait ;

Ce que tu représentes pour moi ne saurait être mis à l’imparfait.

A toi je dédie tout mon dévouement.

 

Que les anges veuillent bien m’accorder ces grâces :

De me battre pour consolider nos liens,

De devenir meilleur afin de protéger nos biens,

D’être ton pilier, ton inspiration, ta force.

 

Je prie le Seigneur qu’il nous guide et fortifie :

Contre les obstacles qui se dresseront face à notre chemin;

De témérité, courage afin de lutter contre ces vils venins;

Toute notre vie, de son immense amour infini.

 

by Clement Kaldjob, tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Les Inconsciences Folles 2 (Fou)

J’écris comme noyé sous l’alcool -Et j’aimerais parfois l’être- Mais je suis noyé de tristesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *