Breaking News
Home / Auteur / Dr Ted / Le Mage Musicien à la muse magicienne 5/5 (1)

Le Mage Musicien à la muse magicienne

 

 

Ceux qui m’allouent l’art du bohémien,

Voilent mes mots d’une fausse image gitane.

Car par elle seule, l’art du beau est mien,

Et mon voile de maux, seule sa magie tanne.

Car même malgré l’harmonie des cieux,

A l’école du beau, elle est l’unique magister.

Et j’aime sonner la larme aux nids des yeux

De son regard où une lyrique magie se terre.

Pour que son iris couvre de sa magie cet air,

D’un vin de vers, j’ai fait tout un magistère.

Vin d’un mage musicien à une muse magicienne,

De ces vers, je l’invite à rendre la magie sienne.

 

Le plus souvent, je ne réagis pas si on m’agite,

Mais comme personne sa personne me passionne.

Quand sur sa peau mes mains pas à pas sillonnent.

Je l’avoue, sur la mienne, une douce potion agit.

Mon cœur était une galerie vide, un musée laid,

Mais par sa sculpture mes mots sont si émus, zélés.

Car je l’avoue, lorsque ma poésie est muselée,

Il suffit que mon cerveau lent vole vers ma muse ailée.

Je dégaine cette rengaine d’une dégaine musicale,

Espérant que les frissons de mon ébène muse y calent.

Frissons d’une muse magicienne par un mage musicien.

De mon art mûr, je l’invite à rendre le musée sien.

 

Avez vous appréciez l'article ?

About Eunice Djuikam

Check Also

Mbongo

    Aujourd’hui à l’honneur des Camerounais, Nous parlerons de ce diamant noir. Ce soir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *