Breaking News
Home / Auteur / LaFleur / Dépendance Amoureuse 4.6/5 (5)

Dépendance Amoureuse

Du coin de l’œil il regarde sa meuf,

Se faire belle pour un autre que lui.

Elle met du jamais vu, du neuf,

De quoi le rendre jaloux à sortir la nuit.

 

Il fait semblant de ne pas voir,

Se force à refaire sa vie dans sa tête,

Lui sourit et se couche, se force à croire,

Qu’elle n’est qu’à lui malgré toutes ces fêtes.

 

Encore une nuit qui passe, s’écoule,

Sans qu’il ne puisse la tenir dans ses bras.

Encore une fois il meurt et s’écroule,

Pleurant des larmes invisibles en regardant son corps gras.

 

La quitter ? Impossible, il préfère partager.

Stupide, c’est la dépendance, plus que de l’amour.

Ça fait mal, mais c’est mieux que de l’oublier,

Car elle est devenue une partie de lui pour toujours.

 

Souffrir continuellement, se briser sans se trouver d’excuse.

Pourquoi ? Une raison défiant toute logique.

Elle est sont tout, son début, sa fin, sa muse,

Bien qu’elle fasse semblant de l’aimer, il sait qu’elle se donne au public.

 

Alors doucement il sombre dans ce sommeil,

Douloureux, où il voit son corps dans les bras d’un autre.

Cet autre qui n’est malheureusement pas un inconnu,

Tous ces autres qui lui sont tous connus.

Il ne peut que supporter qu’elle soit « la nôtre ».

Comme d’habitude il est cruel et impitoyable le réveil.

 

La voilà au petit matin qui arrive,

Belle resplendissante comme jamais.

Son sourire charmeur lui va à ravir,

Toujours plus belle encore, comme jamais.

 

Une journée qui encore va débuter,

A ses côtés comme l’homme le plus heureux du monde.

Et ensuite, comme toujours elle va s’achever,

Avec des faux sourires ; l’homme le plus bête du monde.

 

Doucement il accepte qu’elle lui mente.

Dans sa tête il la trompe pour la faire payer.

Et là le voilà qui maudit les lieux qu’ils arpentent.

Tel un con, il demeure dans ce cycle infernal et laisse son cœur saigner.

 

 

©LaFleur, Tous droits réservés,

04/01/2018

 

Avez vous appréciez l'article ?

About Eunice Djuikam

Check Also

Sauce Jaune

Devant toutes celles qui se croient belles, Je me tiens majestueuse et suprême. Les gens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *