Breaking News
Home / Auteur / Alex Wilfried Kamga / Ruelle Sombre 5/5 (2)

Ruelle Sombre

RUELLE SOMBRE

Par

Alex Wilfried Kamga

 

 

 

La ruelle est sombre et nous y sommes,

Y vois-je de cruelles ombres, où des hommes,

Sous un tas de décombres, nos espoirs se muent en un avenir fantôme,

Loin de nos rêves de mômes, où une pluie de bonheur tombe,

Passer rasibus en rase-mottes, sur un océan de douleur,

Etre des pantins de ventriloques, qui ne distillent que la peur,

Depuis longtemps, nous nous sommes habitués,

Oui ! Depuis le temps, nous sommes moins indignés,

Oui ! Depuis ce temps, nous nous sommes résignés,

De moins en moins éreintés par l’obscurité,

Sereins et de loin familier à d’obscures idées,

Ayant oublié ce qui toujours, nous a guidé,

Nous a démarqués un jour, des autres hominidés,

La puanteur des flaques d’eau émane en permanence,

La pesanteur des arnaques fausse une quelconque prévoyance,

L’étau crispe l’espoir pour ceux qui en ont,

Le népotisme rend dérisoire le travail des bons,

Pourquoi insister devant la rareté des possibilités,

Pourquoi résister devant l’opiniâtreté d’une vie de pénibilités,

Aucune clarté à l’horizon, depuis le temps que nous marchons,

Ainsi donc nous misons, sur cette foi, en un être que nous ne voyons,

Accablés par la peur, d’une souffrance sans raison,

Obsédé par l’erreur, d’une coïncidence en raison,

A raison ou à tort, nous avançons,

Toujours avec plus d’effort, moins vite que nous le pensons,

Toujours à la recherche d’or, pour nous acquitter de cette rançon,

Celle d’une vie où les plus forts, dirigent toutes nos actions,

Oh oui, la ruelle est sombre et ténébreuse,

Derrière les ombres, se trouvent tant d’issues malheureuses,

Mais à la pénombre de tant de choses affreuses,

Nous gardons en nombre, l’espérance d’une vie heureuse.

 

Auteur :​​ Alex Wilfried Kamga

Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

L’amour dans les bras des autres

« L’Amour dans les bras des autres »   [1] Uni vers celle…   « L’alarme à l’œil …

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *