Breaking News
Home / Auteur / Dr Ted / Au choeur compositeur 4/5 (1)

Au choeur compositeur

Au chœur compositeur

 

Muse sympathique pour qui mon air vague,

Fleur de Lys (Liszt) qui par mon vague nerf (Wagner)

Fait monter l’adrénaline de mon sympathique.

Pour toi, mon cœur opéra cet opéra de chœurs.

Et par mon verbe, la verve de mes vers dit (Verdi),

Ce tableau qu’ici mon être chaud peint (Chopin).

Ce croquis poétique croquant tel un pain chaud,

Et aussi craquant que toi et ta bise êtes (Bizet).

Toutes mes rengaines, c’est sujet, verbe, compliments,

Jamais tu ne verras émaner la haine d’elles (Haendel).

Et si l’innocent show de ce texte lie nos sangs chauds,

C’est que l’art pimente de goût nos (Gounod) sens froids.

C’est toi le seul sujet que mon verbe complimente,

Car toi seul sais ombrer tous mes maux zarb (Mozart).

Tes yeux noirs donnent plus de lumière que le Soleil,

Au commun des mortels et même aux arbres (Mozart).

Ces prunelles qui depuis le début scient (Debussy)

Le bois de mon cœur dormant jadis car sans cibles.

J’avoue ma soif de vers n’aurait pas de but si (Debussy)

Elles détournent le regard de mon chœur sensible.

Femme haut de gamme, depuis que ton aura veille (Ravel)

Sur moi, j’ai vu mon art taire mon manque de veine.

Suis donc à la lettre ce que ma lettre en revival dit (Vivaldi).

Car si non ma partition en serait bête ou vaine (Beethoven).

Pour toi, la si dorée mie dont le bassin ne me bassine,

Sur le sol de cet air, j’ai doré une bassine de mots clés…

Et j’avoue j’aimerais qu’en toi ce bac (Bach) à or dure,

Toi pour qui mon cœur opéra, cet opéra de chœurs…

Par Dr Ted et tout droit réservé à Toi.

Copyright reserved.

 

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

L’amour dans les bras des autres

« L’Amour dans les bras des autres »   [1] Uni vers celle…   « L’alarme à l’œil …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *