Breaking News
Home / Auteur / LaFleur / Pain & Lost 4/5 (2)

Pain & Lost

Cruel destin que je me croyais impossible,

Le voilà qui a tout changé en un possible.

Dure réalité que je voudrais tant proscrire,

Doux rêves que j’aimerais bien me prescrire.

Tous ces bruits qui se transforment en silence,

Recommenceront de plus belle s’ils lancent.

Mais désormais ils demeurent absents,

Alors qu’auprès de moi je les veux présents.

Douces illusions qui font revivre ma faim,

Impitoyable évidence qui me fait revivre ma fin.

De tout mon bonheur je leur en avais fait don,

Je prends pour témoin ce grand dom.

Quel plus grand mal y-a-t-il pour une mère ?

Que de perdre ses enfants à la mer !

Alors, je m’acharne sur ce bois, je le cire,

Ridicule je suis, n’est-ce-pas messire ?

Valeureux soldats, tous deux,

Mère joyeuse et fière d’eux !

Toujours à fixer le mât,

Toujours à préférer le mas !

Où sont-ils aujourd’hui au bas de ce pin ?

A manger de la farine transformée en pain ?

Comme je préfère tant les blessures de la chair,

Moi qui ai perdu mes jumeaux si chers.

Qui donc soignera mon cœur,

Meurtri et saignant qui se meure ?

Qui donc me remplacera mes enfants,

À moi leurs mère naguère déguisée en fan.

Fan d’eux mes trésors inestimable et précieux

Perdus à jamais et maintenant près des cieux…

 

LaFleur, Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Tristesse d’une fille de joie

Tristesse d’une fille de Joie   Tels nos cieux, de bleus, sa peau est parsemée. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *