Breaking News
Home / Auteur / Harry D / La fille sans nom No ratings yet.

La fille sans nom

« LA FILLE SANS NOM »

Mon nom est Aminata, Fallone, Sarah ou Habiba,
Je n’ai plus vraiment de noms sinon ceux qu’ils me donnent,
Mon nom devient souvent trainée, salope, sorcière ou monstre,
Je ne sais plus vraiment pour quelle raison sinon que c’est ainsi ;

Mon malheur, je n’en connais que peu l’origine,
Un jour à mes six ans j’accompagnais mère à l’hôpital,
Mon malheur, je crois puise ses racines dans ce jour maudit,
Un jour donc je suivais de ma mère les pas, vers ce qui allait être sa dernière demeure ;

Elle toussait depuis longtemps deux ans voire trois
Elle pleurait à tout moment depuis le départ de père pour la terre des non vivants
Elle toussait sanglotait saignait, c’était le seul quotidien que je lui connaissais
Elle pleurait matin et soir entre deux comprimés et deux insultes des voisins ;

Elle souffrait je le sentais, un peu plus que d’habitude depuis peu,
Depuis quelques mois, elle maigrissait et s’affaiblissait
Elle s’éteignait comme une lampe et même sa voix n’avait plus de chaleur
Depuis quelques mois ni mon frère ni moi n’avions de mots pour cette mère-sanglots qui s’effaçait sans mots ;

Un jour excédé Ibrahim mon frère s’en est allé
Porter des armes et se battre pour des miettes de francs
Un jour il a tout donné sueur et sang sur les terrains de la guerre voisine
Portant à cœur notre misère et désireux de sauver notre pauvre mère ;

Et ce sont ses quelques francs de solde qui nous mirent au cœur de l’espoir
L’espoir de trouver un moyen de soigner mère ou simplement la soulager
Et ce sont ces quelques francs qui payèrent tests et seringues
L’espoir étant dans mes yeux à chaque visite du médecin, l’espoir d’une bonne nouvelle qui n’arriva hélas jamais ;

Je n’avais que six ans et le docteur sans détour m’a dit
Ma fille ta mère va mourir, ce qu’elle a ne se soigne pas
Je n’avais que six ans quand les infirmières raillaient devant moi disant
Ma fille ta mère est une pauvre salope son mariage à ce fou désormais mort n’y avait rien changé
Je n’avais que six ans quand l’histoire m’a été contée
Pauvre fille ta mère avant votre naissance était la femme de tous les militaires du coin
Je n’avais que six ans et offusquée j’écoutais dire
Pauvre fille ta mère a du surement se donner à votre vieux bailleur blanc pour payer le loyer que son ivrogne de mari ne payait point
Je n’avais que six ans et j’appris
Pauvre fille que je suis, que mon teint clair n’était pas qu’un hasard mais le fruit d’une folie inexplicable que père avait supporté ainsi
Je n’avais que six ans et on m’a tout dit
Pauvre fille que je suis, que le vieux blanc avait le SIDA et que malchance je l’ai aussi
Pauvre fille que je suis, que cette folie avait pris le blanc, mon père, puis ma mère et qu’elle me prendrait aussi
Pauvre fille que je suis, que ma mort était proche et que je n’avais aucun avenir
Et j’ai grandi avec cette pensée de malheur ancrée dans mes veines et scellée par ma solitude.

Alors j’ai vécu comme une sans-avenir,
Entre rage et pleur, entre souffrance et peur,
J’ai maudit le jour de ma naissance mais continué de vivre sans avenir
La mort ne m’a pas prise et me refusai,
Alors j’ai vécu comme une sans-avenir,
Décidée à faire payer à l’humanité sa cruauté,
J’ai usé de ma beauté, de mes charmes pour les tuer,
A petit feu par le plaisir qu’ils aiment tant je les ai condamnés,
Mais moi la mort m’a toujours refoulé ;

Mon nom est Aminata, Fallone, Sarah ou Habiba,
Je n’ai plus vraiment de noms sinon ceux qu’ils me donnent,
Mon nom devient souvent trainée, salope, sorcière ou monstre,
Je crois me souvenir de la raison pour laquelle tous me haient
Mais encore à la recherche de la mort, je me demande si ce mot SIDA
Est définitivement tout ce qui me définit ?

By Harry D, L’Afrique écrit, Tous droits réservés.
19/01/17

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Les Inconsciences Folles 2 (Fou)

J’écris comme noyé sous l’alcool -Et j’aimerais parfois l’être- Mais je suis noyé de tristesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *