Breaking News
Home / Auteur / Mr L / Inspiration nocturne No ratings yet.

Inspiration nocturne

« Inspiration nocturne! »

Mon cher Dieu est ce que tu existes ?
Papa s’en est allé de maladie courte,
Maman est complètement triste,
Elle pleure tous les soirs sous la tente.

Je n’ai rien mangé depuis hier,
On dirait que j’hiberne en hiver,
Mais telle une petite marmotte,
Je suis fidèle au poste.

Pries et Dieu exaucera tes prières,
Mais maman prie et pleure,
Et je ne vois aucun changement,
Au contraire c’est comme un tourment,
Si tu existes pourrais-tu répondre à cette lettre ?

J’ai faim, pourrais-tu venir à ma fenêtre ?
Pas de chaussure pour aller à l’école,
D’ailleurs j’ai même été hier chassé de l’école;
Le motif, pension impayée,
J’ai bien essayé de monnayer,
Mais parait-il qu’il faut éviter d’avoir un pantalon troué,
Pour voir le proviseur sans se faire écrouer.

J’ai lu ma bible hier encore,
Et de ma vie je n’ai rien vu éclore;
Tu es le Dieu des orphelins,
Pourrais-tu éloigner de moi le malin?

Ma sœur depuis peu marche avec un vieil homme,
Pourtant, gamine elle n’a encore rien d’une femme,
Mais quel choix a-t-elle réellement ?

Offrir son corps généreusement,
Est son unique et viable alternative,
Pour permettre qu’à la maison on vive.

Protèges là de toute maladie sexuelle,
Un jour le visage enflé et ensanglanté,
Elle est rentrée à la maison comme accidentée,
Une fois de plus il l’avait battu dans une ruelle.

D’habitude maman l’amenait dans la chambre,
Et elle pleurait à chaude larme comme dans un ambre,
Mais cette fois elle est allée dans sa chambre,
Nous l’avons retrouvée le matin pendue dans l’antichambre.

Mon Dieu je ne puis te supplier plus longtemps,
Combien ont passé, depuis ce jour, de printemps ?

Je ne saurais le dire, car cela remonte tellement,
Mais je viens te demander une dernière fois silencieusement,
Est-ce que je suis digne que tu reçoives mon âme ?
Car de ma main j’ai pris plusieurs vies sans états d’âme.

Pendant qu’on me passe les chaines,
Je vois mes dernières minutes sans peine,
Je suis condamné à mort,
Parce que j’ai pris des vies à tort,
Mais ma satisfaction est que ma sœur soit vengée,
Me regarde-t-elle de là-haut le cœur ravagé ?
Maman a fait un AVC lorsque la police est venue m’arrêter,
J’ai tout perdu et je me fous de comme je suis traité.

Si quelqu’un me lis un jour,
Qu’il passe à Dieu un amical bonjour,
Car il n’a jamais daigné me répondre,
Ma cervelle va bientôt se répandre,
Mais je n’ai aucun regret de ma vie,
Et j’espère néanmoins entrer dans tes parvis,
À toi Seigneur je donne ma vie…

Mr L, L’Afrique écrit, tous droits réservés. 19/01/17

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

L’amour dans les bras des autres

« L’Amour dans les bras des autres »   [1] Uni vers celle…   « L’alarme à l’œil …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *