Breaking News
Home / Auteur / Dr Ted / Du Nord au Sud 4/5 (1)

Du Nord au Sud

Du Nord au Sud

 

Très longtemps la vie lui a proposé,

Des personnes mais personne n’a pris ses marques.

Jusqu’à elle, qui a su déposé sa marque

Devenant en lui une marque déposée.

Lui, le jeune Camerounais Sudiste,

Fils ainé d’une famille bourgeoise.

Elle, la belle Camerounaise Nordiste,

Fille aimée d’une famille courtoise.

 

Lui, 25 ans, jeune élite de la région,

Avec un côté très pieu, catholique.

Elle, 27 ans, musulmane de religion,

Avec une beauté très peu catholique.

Ca fait bien trois ans qu’il fit le premier pas,

Une lune en croissant, seule témoin de la scène.

Chaque jour là croisant il changeait pas à pas,

Voulant maintenant, que la belle soit la sienne.

 

N’étant des fidèles des filles passagères

Qui écartent leurs pieds pour prendre leur pied,

Et de son train de vie là voulant passagère,

Il demandait sa main, se mettant à ses pieds.

Il a sauté le pas malgré sa peur du faux pas,

Et elle ne lui a pas dit ce qu’il ne faut pas.

Lui, promettait ainsi qu’elle ne regrettera pas,

De lui accorder sa vie et ce jusqu’au trépas.

 

Mais il avait juste oublié des petits détails

Qui pour ses parents, étaient bien de taille.

Elle avait certes une myriade d’attributs.

Mais n’était pas de sa religion et sa tribu.

Ses tantes avaient tenté de s’y prendre

Pour essayer ainsi d’attiré son attention.

Mais elle avait réussi à tirer son attention.

Si bien que lui le rustre était devenu si tendre.

 

Elle lui faisait oublier toutes ces rivalités,

Qui nous désunissent et qui nous hérissent.

Lui pensant à elle et regardant son iris.

Lui ayant ses mains sur ses rives, alitées.

Entre les familles naquirent des tensions,

Qui mettaient leur passion en détention.

Mais les ivres d’amour contre vents et marées.

Se battaient pour vivre comme amants et mariés.

 

Rien ne semblait désunir les chéris en friction,

Mais rien ne pouvait unir les familles en friction.

Empreint de douleur et y pensant en soupirant,

Elle trouvait douceur repensant à son soupirant.

Pendant un temps ils avaient tant pu se parer.

Mais pour toujours furent éloignés les bien-aimés.

Ils pensaient à jamais leur amour bien né mais

Les gens, le temps et la distance ont su les séparer.

 

Le Sudiste avait pour boussole la fille du Nord,

Mais pour les familles ils avaient perdu le Nord.

Hélas ce n’est pas toujours l’amour qui décide.

De l’Est à l’Ouest, et du Nord au Sud.

 

By Dr TED, Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Mbongo

    Aujourd’hui à l’honneur des Camerounais, Nous parlerons de ce diamant noir. Ce soir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *