Breaking News
Home / Auteur / De tous les coups, leurres et couleurs No ratings yet.

De tous les coups, leurres et couleurs

Sur les lèvres de la brune c’est le feu rouge,

Dans son cœur noir à lui le feu passe au vert

Son cœur qui rougit quand ses yeux bougent,

C’est une fille canon aux yeux révolver.

 

Ses yeux à lui voient son corps de violon.

Sous un textile léger, de couleur violette

Allumée, son âme jadis gelée vit au long,

De son parfum doux tel celui des violettes.

 

 

C’est une rose sauvage et suave telle la rosée.

 Qui de l’envie d’une vie en rose vient l’arroser.

Près de ces boucles et en boucle, il vient juxtaposer,

Tous les mots doux qui en lui sont justes apposés.

 

 

Lui s’appelle Pierre, elle s’appelle Grace

Il a un cœur de pierre, elle a un cœur de grâces.

Il ne sait qu’elle deviendra sa précieuse pierre.

Elle ne sait qu’il deviendra son précieux Pierre.

 

 

Car de ce coup de cœur en un coup d’éclair

Ce fou coup de foudre à la vitesse de l’éclair,

Un couple naquit du jour au lendemain.

Le destin leur donnant un grand coup de main.

 

 

Ils commencent d’abord par semer le pieu

De passion puis finissent par s’aimer de peu.

Et leurs cieux se sont tant parsemés de bleu.

Qu’un  jour ils finissent par sceller des vœux.

 

 

De ce coup de foudre c’est le coup de grâce.

Union d’un coup de soleil et d’un cœur de glace.

Il est un instant sous le coup de l’émotion.

Mais très vite il passe à la motion des coups.

 

 

Le coup de foudre devient coup de tonnerre

Sur des coups de tête il devient rouge de colère,

Coups sur coups de noir il finit par semer ses yeux

Et après coups sa peau finit parsemée de bleues.

 

 

Lui s’appelle Pierre, elle s’appelle Grace

Il a un cœur de pierre, elle a un cœur de grâces.

Elle reste polie et taillé telle une pierre brute

Bien que démolie et taillé par un Pierre brute.

 

 

Chaque jour elle est sonnée par des coups de minuits,

Et elle passe des nuits blanches dans la douleur.

 Les coups pleuvent et ses pleurs coulent à l’infini,

Elle s’aperçoit qu’il n’était qu’un doux leurre.

 

 

Prisonnière de la zone rouge d’un homme de glace

Qui presque là broie, elle broie du noir.

Ces cieux deviennent gris et sans espoir

Et d’un coup de feu elle se donne le coup de grâce.

 

 

C’est donc le coup de grâce des coups de Pierre,

Et ce coup de Grace est sur lui coups de pierres.

(Dans ses yeux noirs à lui c’est le feu rouge,

Chaque fois que sa mémoire vers ses yeux bouge.) X 2

 

Par Dr TED

Tous droits réservés @L’Afrique_Écrit 12.01.17

Sur les lèvres de la brune c’est le feu rouge, Dans son cœur noir à lui le feu passe au vert Son cœur qui rougit quand ses yeux bougent, C’est une fille canon aux yeux révolver.   Ses yeux à lui voient son corps de violon. Sous un textile léger, de couleur violette Allumée, son âme jadis gelée vit au long, De son parfum doux tel celui des violettes.     C’est une rose sauvage et suave telle la rosée.  Qui de l’envie d’une vie en rose vient l’arroser. Près de ces boucles et en boucle, il vient juxtaposer, Tous…

User Rating: 2.67 ( 3 votes)

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Rencontres

« Une ligne de douleur… la voici longue comme un chemin de fer reliant l’univers ; la …

3 comments

  1. C’est Cro touchant. :'(
    Grâce c’est donné le coup de grâce à cause des coups de Pierre

  2. No comment !

  3. Pauvre Grace pleine de grace, tombée amoureuse d’un Pierre au coeur de glace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *