Breaking News
Home / Auteur / CRAZY SURVIVOR ÉPISODE 3 No ratings yet.

CRAZY SURVIVOR ÉPISODE 3


Emmanuel KINGUE est un jeune Camerounais dans la vingtaine ayant été arrêté
innocemment et condamné injustement à 23 années de prison.
Par le biais de son Avocat Maître MAHOP, un appel visant à réitérer son procès
a été interjeté. Cependant, cette fois-ci, au lieu d’une réduction de peine ou
d’une libération, il a été condamné à la Peine Capitale.
Quelques jours plus tard, Emmanuel KINGUE fut exécuté sous les yeux de ses
bourreaux.
Tous l’ont vu sur l’échafaud. Tous ont vu frétiller ses membres jusqu’à l’inertie
totale. Tous l’ont vu succomber.
Et pourtant…


Nous sommes dans la maison d’un Juge de la Cour Suprême de NDOKOTI: Juge
Eli NTOA. Il a été impliqué dans des affaires de pots de vin et, du fait qu’il soit
devenu trop gênant vis-à-vis de ses négociateurs, son assassinat a été
manigancé et l’acte final est sur le point de se jouer entre 3 hommes.
Tire, KINGUE ! Tire ! Nous n’avons pas que ça à faire ! Mais bon sang arrête de
perdre du temps, on doit s’en aller !
(Confortablement assis sur une chaise) Toi, tu dois être nouveau, je présume
(fixe celui en retrait). Amener un bleu pour un assassinat aussi
important…..quel manque de respect ! Manquez-vous de personnel à ce point?
(pousse légèrement son tiroir. Une arme se trouve à l’intérieur).
– KINGUE, c’est maintenant ou jamais. C’est à toi de le faire. Considère cela
comme ton visa pour intégrer le
Cercle. Si tu n’en es pas capable, nous n’aurons
aucune confiance en toi.
– Je n’y arrive…pas
(Main grelotante).
(Sourire) Peut-être devrais-je dire « MDR », comme le disent si bien les jeunes
gens. Un assassin qui n’a jamais tué ! Avouez avec moi que c’est ironique…

(Retire rapidement son arme du tiroir et la dirige sur KINGUE) Peut-être est-ce
moi qui dois t’abattre. Tu ne mérites même pas d’avoir cet honneur….
celui de
prendre ma précieuse vie.
(Transpire encore plus avec une arme braquée sur lui, si bien qu’il oublie qu’il
en possède lui-même une entre ses deux mains)
Mince…
SUBITEMENT UN COUP DE FEU PART !
– Du sang… (Touche sa joue) C’est juste une éraflure. Mais alors… (Regarde
devant lui :
le Juge est raide mort sur sa chaise avec un trou dans la tête).
– Zut !
(baisse son arme) Suis-moi. Nous n’avons plus rien à faire ici.
(Épaté) Quelle précision…
(Compose un numéro et quelqu’un décroche) Mission terminée.
– Verdict?
– Succès.


COMMISSARIAT DU 9E ARRONDISSEMENT DANS LE QUARTIER DEIDO


– « Le juge Éli NTOA », voici l’affaire que nous avons. Assassiné chez lui à la Rue
Des Stars. Si on peut le dire,
heureusement, sa Femme et ses Enfants étaient en
déplacement pour un deuil. Malheureusement, la Servante, le Cuisinier et le
Jardinier étaient dans la maison au moment de la venue des meurtriers.
D’après les Légistes, ils ont été tués avant lui.
– Un règlement de compte, évidemment. Il est vrai que le Juge NTOA était
impliqué dans pas mal d’affaires louches et que nous enquêtions déjà sur lui.
(Un homme arrive…)
-Salut Patrick. En retard comme toujours… Mais tu vas nous aider ! Les photos
prises par le Service sur les lieux pourront peut-être te servir.
-Ok on va voir ça! Et encore désolé pour le retard.
-T’inquiète, nous sommes habitués!!

17H30 EMMANUEL KINGUE reçoit un message: il s’agit d’un Rendez-Vous dans
un lieu secret.


AU COMMISARIAT


– Cela ne donne rien. Il n’y a rien de particulier sur ces photos. Rien.
– Eh bien… Qu’est-ce qu’on fait?
– À ton avis ?
(souriant) Aller sur le lieu du crime évidemment ! Porte ton
costume, on y va.
– C’est parti !

AU NIVEAU DE KINGUE


– Comment je vais faire, moi, pour retrouver le lieu. (Une voiture s’arrête et le
Chauffeur baisse la vitre)
– Vas-y monte. (Kingue s’exécute)
– Où allons-nous?
– Comme on te l’a dit : c’est
secret. Pour cela on va devoir te mettre ce bandeau
autour des yeux.
– C’est vraiment nécessaire?
– …
– Puisque je n’ai pas le choix…
– Sage décision.
(Il lui place le bandeau et la voiture démarre)
(Après deux heures de route qui semblaient interminables pour KINGUE, la
voiture s’arrête enfin à la tombée de la nuit.)
– Veuillez sortir. (Les hommes l’emmènent les yeux couverts)
– Où m’emmenez-vous?
– Vers ton futur. Sois calme, tout va bien se passer.
(Ils arrivent devant une grande porte qu’ils ouvrent, font quelques pas et
empruntent les escaliers en descendant)
– Vous allez me tuer, c’est ça?
– Peut-être…
– Quelle réponse rassurante…


DU CÔTÉ DE DEIDO


(L’Inspecteur Patrick et son Collègue arrivent à la maison du Juge. Ils
descendent de la voiture, arpentent les marches et ouvrent la porte centrale)
– On se sépare, dit L’Inspecteur. Sois attentif et ne néglige rien.
– Ok.
(Ils allument les torches)


AU NIVEAU DE KINGUE


– C’est bon, enlevez-lui son bandeau.
– C’est quoi cette porte ?
– Ton futur, comme je le disais.
(Ouvre la porte)
– Mais on y voit rien, c’est tout noir.
– Sois enfin un homme dans ta vie.
(Avale la salive) Ai-je vraiment le choix? (Il entre et la porte se referme
derrière lui)
– Bonne chance petit. (Il s’en va avec les autres)
– S’il croit en Dieu, c’est le moment de le prier. (Rires) (Au loin)
À l’intérieur de la salle, KINGUE avance en agitant ses bras dans tous les sens.
Soudain, une lumière apparaît et cinq hommes sont sous le projecteur
.
– Enfin ! (Il se met à courir) Vous m’avez fait peur. (Il arrive à leur niveau) Mais
où est le Patron ? Je ne l’ai toujours pas vu.
(Parmi les cinq hommes, se trouve un assis sur une chaise. Il a l’air calme et
posé. Il s’adresse à KINGUE)
– Hum. Je m’appelle Tedy ESSAMA, et je suis le bras droit du Patron. Le
Deuxième
, si tu veux.
– Ok. Enchanté.
– Tu dois déjà connaître Lobe EWANE (******). Je te présente Francine
HENGAN, Kono KAMDEM et, enfin, Éric MASSOMA. Ils sont tous membres de
notre famille.
– Enchanté
– ….
– Mais pourquoi avoir donné un Rendez-Vous ici ? Sauf s’il ne s’agit pas juste de
faire les présentations… ?
– Tu as raison. On a bien plus important à faire… Je qualifierais même la chose
de « capitale ».
– Et il est où le Patron?
(Il le fixe) Il ne viendra pas.
DANS LA MAISON DU JUGE
– Toujours rien.
– Pareil, et je suis très épuisé.
– Pas le choix, on rentre. Même si je trouve tout cela bizarre…
– Pourquoi donc ?
– Aucune trace, aucune signature. Tout est clean. C’est la première fois que je
suis devant un tel cas.
– C’est vrai que depuis un temps les différents meurtriers laissent au moins une
trace de leur passage. Quant aux familles, elles ont une signature bien à elles.

– Et connaissant le Juge NTOA, il n’aurait eu rien à gagner en fricotant avec de
simples gangsters. Il s’agit sûrement d’une famille.
– Mais dans ce cas pourquoi n’a-t-elle pas signée?
– Bizarre….


DANS LA SALLE SECRÈTE


– Emmanuel…
– Je vous écoute.
– Lors de votre dernière mission…
– …
– Qui a porté le coup final au Juge ?
– …
– J’attends.
(La lueur dans son regard change, et Emmanuel le remarque. D’un
coup, l’atmosphère dans la salle est perturbée)
– C’est Henry. Je…je n’ai pas eu le courage de porter le coup de grâce…
– Ok. Henry, approche.
– Me voici.
(Kingue, essayant de s’expliquer encore une fois)…Je n’étais pas prêt, donnezmoi une seconde chance s’il vous plait ! Je ne vous décevrai pas.
(Un coup résonne dans la salle… Du sang s’étanche au sol…)
– …Mais…m… (KINGUE n’arrive plus à articuler)
(Le nez d’HENRY saigne…)

– Mais pourquoi l’avoir frappé…?
(Tedy ne répond pas. Au contraire, il frappe de nouveau Henry avec un violent
coup de droite qui le projette en l’air)
– Qu’est-ce que tu pensais?! Que je n’allais pas être au courant?! Tu pensais
nous duper?!
(Henry se relève avec peine)
Tu sais bien qu’à chaque personne est attribuée sa cible, celui qui est incapable
de tuer sa cible ne mérite pas d’être dans la
famille ! Que vont penser les
autres familles en apprenant une telle souillure ?!
(Il enlève son costume et un
corps baraqué se dessine sous sa chemise. À la vue d’une telle corpulence,
KINGUE est perplexe)
– (À lui-même) Il va le tuer. Il va tuer Henry si ça continue.
– Lève-toi Henry et avance. (Il coure vers lui et lui assène un puissant coup au
ventre. Henry pousse un cri de douleur et du sang s’éjectant de sa bouche se
projette dans les airs et sur Tedy)
– Non, arrêtez ! Arrêtez s’il vous plait ! (Tedy continue de s’avancer vers Henry,
étourdi au sol, et se met à déverser une pluie de coups avec la rage d’un animal.
Le bruit des coups imposants de Tedy s’écrasant sur les os du visage d’Henry
résonne dans la salle)
(KINGUE aux autres) Et vous?! Vous ne réagissez donc pas?! Mais il va le
tuer!!! Il va le tuer !
– Tu as entaché notre honneur
(Tedy frappe). Quelle honte!!
(KINGUE à lui-même) Il va le tuer. Mais c’est sûr si j’interviens, je vais mourir à
mon tour. Je ne pourrai pas supporter un seul de ses coups… Henry… (Des
larmes coulent sur son visage) C’est de ma faute…
– Relève-toi ! (Tedy cravate Henry) Qui donc t’as accueilli quand tu n’étais qu’un
cadavre ambulant ?!!! Dis-moi qui t’as sauvé !!! Et c’est comme cela que tu
nous remercie ?! …Alors un de ces jours tu nous trahiras aussi.
(Tedy serre son
poing de toute sa force)
Puisque tu méprises tant ta vie, je vais t’envoyer où tu
devais être depuis longtemps. Pour laver l’honneur de la famille.
(Le point de Tedy descend à vive allure pour s’écraser sur le visage d’HENRY
quand tout à coup…)

– Noonn!! Ne faites pas ça ! Je vous en supplie ! Ce n’est pas de sa faute, c’est
de la mienne!!! C’est moi qui ai été incapable de tirer et s’il ne l’avait pas fait à
ma place, je serais mort !
(Son bras dans les mains de KINGUE qu’il fixe) Quelle audace… Sais-tu ce que
tu viens de faire?
– Signer mon arrêt de mort…
– (Tedy se redresse) Ou peut-être pas.
– Hein… ? Que voulez-vous dire par là ?
– (Il sort une arme de son dos) Tiens. Tue-le.
– Quoi ?!!!
(Il l’attrape au coup et se met à écraser sa gorge de ses doigts) Je te donne
une seconde chance alors décide-toi ! C’est toi ou lui !
(Il pleure de toutes ses larmes. Sous la douleur, ses yeux commencent à rougir
de l’étreinte pressante de la force des doigts de Tedy)
S’il…vous… S’il…vous plait…
– C’est toi, ou lui.
– Je ne p…peux pas.
– Alors ce sera la fin pour vous deux. C’est ici que tout s’arrête pour toi. À quoi
ça t’auras servi d’échapper à ton
exécution?
– À…vivre…un…peu… Un peu long…
– Assez!!!
(Ses yeux commencent à sortir de leur orbite. Sa bouche grandement ouverte
laisse échapper une énorme quantité de salive)
– Arrr…argg !
– Une pression de plus et Adieu…
– Ok…okk.
(Tedy le lâche)
(KINGUE aspire l’air de toutes ses forces en toussant… Son visage est pâle. Tedy
lui tend l’arme. Henry l’observe, un œil enflé et l’autre à moitié ouvert)
– Henry…

– C’est bon KINGUE, vas-y. l’encourage Henry.
– …Cette scène…je l’ai vu plusieurs fois dans des films. Sauf que là, c’est la
réalité. Est-ce que je dois aussi crier à la fidélité et à l’espoir comme dans les
mangas? C’est bien ce qu’ils font dans ce genre de situation, norrh?
(Tedy) Je ne sais à quoi tu penses mais tu as exactement trois secondes. UNE…
– Mon cher KINGUE…dit Henry.
– DEUX…
– …
– TROIS!!
– C’est ici que tout s’arrête.
(KINGUE laisse tomber son arme et met ses genoux
au sol. Il baisse la tête et ferme les yeux)
-Qu’est-ce que tu fous…KINGUE? lui demande Henry avec le peu de force qui
lui reste.
– …
– Tu préfères donc mourir plutôt que de
tuer ?! lui lance Tedy.
– Maintenant je pourrais tuer n’importe qui pour survivre mais pas
cet hommelà.
– Et pourquoi donc?
– J’étais aux portes de la mort et Henry est venu. Vous m’avez tendu la main.
Vous vous êtes organisés pour que je puisse m’échapper. C’est grâce à votre
famille que j’ai aujourd’hui la possibilité d’espérer prendre un jour ma
revanche sur ceux qui ont voulu m’exécuter. Si je tuais l’un d’entre vous, un
membre de ma propre famille,
(Il lève la tête et regarde Tedy dans les yeux) je
ne vaux pas mieux que ces damnés qui ont voulu m’effacer.
– Et insignifiant comme tu es…que comptes-tu faire ? lui demande KAMDEM.
– Un seul mot…GUILLOTINE.
– …
(Tedy ramasse l’arme) Eh bien dans ce cas… (Il la braque sur KINGUE qui,
cette fois-ci, ne montre aucun signe de frayeur, prêt à accepter son sort)

(DES PAS RETENTISSENT DANS LA SALLE ET UN TONNERRE
D’APPLAUDISSEMENTS LES SUCCEDENT. LA SALLE S’ECLAIRE ET SE RETROUVE
ENTIÈREMENT ILLUMINÉE)
(KINGUE ouvre les yeux) Un amphithéâtre?!
(Tedy retourne l’arme et la tend à un KINGUE surpris) Tiens. Et ces paroles que
tu as prononcées aujourd’hui,
jamais ne les oublie.
(L’homme dont les pas se faisaient entendre arrive à leur niveau) Emmanuel
KINGUE…FÉLICITATIONS. Bienvenue dans la
famille. Maintenant tu t’appelleras
« JACK BELL ».
Souhaitez tous la bienvenue au nouveau membre de la famille: JACK BELL!!
La foule retentit en tapant les mains et les pieds et tout l’amphithéâtre résonne
en clamant le nom du nouveau. « Tous en cœur: JACK BELL!! JACK BELL!! JACK
BELL !! JACK BELL!! »
(Son attention est attirée par l’homme mystérieux qui vient d’arriver)
– S’il vous plait…
– Oui, jeune homme.
– Puis-je savoir qui vous êtes?
– Haha !
(Large sourire) Audacieux. …Considère-moi comme le Patron de cette
famille. Mon nom est…
(Il avance et lui souffle quelques paroles à l’oreille qui
font tressaillir le corps de KINGUE)
– Une fois de plus bienvenue dans ma famille. (Il s’en va)
(LA SALLE SE LÈVE ET S’INCLINE, MAIN SUR LA POITRINE. KINGUE ET LES CINQ
AUTRES S’EXECUTENT. TOUT L’AMPHITEATRE EXALTE: « KING!!!!!!! »)
« KING!!!!!! »
« KING!!!!!! »
« KING!!!!!! »

(KINGUE est traumatisé par les paroles du PARRAIN:
« Je suis celui qui va t’exécuter de ses propres mains si tu faillis encore une seule
fois à ta mission. Et je veillerai à ce que…ta pauvre maman…reçoive les restes
calcinés de ton corps… Avant qu’elle ne parte elle aussi.
Si tu as saisi, réponds “ À VOS ORDRES”.
Huff huff (Tire ses narines). À vos ordres Patron ! »)
(Sous la clameur fervente de sa famille, ce dernier esquisse un magnifique)
– …Qu’il en soit ainsi…


FIN DE L’EPISODE


BY RAGE

Emmanuel KINGUE est un jeune Camerounais dans la vingtaine ayant été arrêté innocemment et condamné injustement à 23 années de prison. Par le biais de son Avocat Maître MAHOP, un appel visant à réitérer son procès a été interjeté. Cependant, cette fois-ci, au lieu d’une réduction de peine ou d’une libération, il a été condamné à la Peine Capitale. Quelques jours plus tard, Emmanuel KINGUE fut exécuté sous les yeux de ses bourreaux. Tous l’ont vu sur l’échafaud. Tous ont vu frétiller ses membres jusqu’à l’inertie totale. Tous l’ont vu succomber. Et pourtant... Nous sommes dans la maison d’un Juge…

0

User Rating: Be the first one !

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

La maison dans les hauteurs

La Maison dans les Hauteurs   Je fixais cet écran depuis une demi-heure déjà. Finalement, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *