Breaking News
Home / Interview / Interviews out / Interview de Balla Fall No ratings yet.

Interview de Balla Fall

Bonsoir monsieur Ndiaye et merci d’accorder cette interview à L’Afrique écrit :

  1. Tout d’abord, permettez-nous de lever le mystère sur votre identité ? Qui est BALLA FALL NDIAYE en quelques mots ?

Balla fall ndiaye est né le 01 mars 1993 á Diama Yalar, un village situé á 32 kilomètres de la région de Saint-Louis, Sénégal. Aujourd’hui je suis étudiant en droit public á l’université Gaston Berger de Saint-Louis. Pour tout résumé je suis un étudiant ouvert et sociable. « je suis l’ami de tout le monde comme disent mes amis ». Je suis sensible et déterminé à œuvrer pour l’unicité des cœurs mais aussi un fervent défenseur d’une  » Afrique émergente ».

 

 

  1. Depuis combien de temps écrivez-vous et comment ça vous est venu ?

J’écris parce que j’ai été choqué il y a de cela un an.

J’ai été choqué au fond de moi.

J’ai été choqué parce que des innocents ont été massacrés au Bataclan.

J’ai été choqué parce que des frères étudiants ont été massacrés au Kenya

J’ai été choqué parce que des dirigeants africains nous enfoncent dans le patrimonialisme du pouvoir politique.

J’ai été choqué parce qu’on nous enfonce dans le néocolonialisme hermétique !

 

  1. Du coup quels sont les thèmes qu’on peut retrouver en vous lisant ? Et peut-on dire qu’il y a une cause chère à votre plume ?

Dans mes poèmes il est question de:

  • le terrorisme

Qui est aujourd’hui le souci de l’humanité toute entière.

Le terrorisme qui nous plonge dans la barbarie

Le terrorisme qui entache une  de paix qu’est l’Islam.

  • la paix dans le monde

Prenons juste l’exemple du Sénégal, nous avons des chefs religieux qui appellent toujours á l’unification des cœurs et le bon voisinage.

  • l’unité de l’Afrique

Une Afrique faible étant divisée mais serait la chance de développement du monde une fois unifiée.

  • la vulnérabilité des étudiants

Des étudiants sont traqués.

Des étudiants sont massacrés.

Ils sont entachés dans les chambres.

Ils ne mangent pas bien.

Ils ne perçoivent leur bourse qu’au terme de manifestations.

  • la prédominance de la femme.

Contrairement à ce qu’on entend tous les jours, la femme pour moi est le « sexe fort ».

  • l’amour

Toute notre existence se résume en un seul mot amour!

J’aime Dieu.

J’aime mes parents, et J’aime tout le monde.

Et j’aime la femme d’une manière générale.

Je ne peux supporter la souffrance d’une femme.

Ce qui m’empêche de dormir c’est le fait qu’un homme s’autoproclame « maitre d’un autre homme ».

 

  1. Si principalement nous vous interviewons aujourd’hui, c’est par rapport à la sortie de votre œuvre recueil de poèmes « Un cœur hors du danger ». Pouvez-vous nous en parler brièvement ?

« Un Cœur hors du danger » est le résultat de mes nuits blanches mais noires d’amertume et de remises en question de l’ignorance de certaines personnes assoiffées de sang et de pouvoirs.

Mon recueil de poème est en résumé un remède aux maux dont souffre la « planète des âmes meurtries ».

 

 

  1. Quelles ont été vos motivations ou vos sources d’inspirations pour ce recueil ?

Mes motivations se résument en un mot : Réconciliation.

La réconciliation des cœurs meurtris á au bonheur de vivre et au commun vouloir de vivre ensemble.

Tout ce dévouement facilité par un don de créativité qui m’est venu surement du créateur divin.

 

  1. Pourquoi pensez-vous que votre œuvre devrait intéresser le public ? Quel est votre message particulier, Cette petite touche qui pour vous devrait parler au public que vous visez ?

Mon recueil est intéressant en ce sens qu’il reste le résultat d’un essai de résoudre tous les maux de la planète á travers la plume. Une personne qui est contre le terrorisme ou qui doute de la paix dans la religion musulmane ne peut s’en passer de lire mes vers. Mais aussi une personne amoureuse du continent africain et soucieuse de son unité serait contrainte de me lire.

 

  1. Où peut-on retrouver votre œuvre ? (sites, librairies etc.)

Mon œuvre est en vente en ligne sur le site www.edilivre.com mais aussi sur Amazon, Fnac et plumette…

 

  1. Y a-t-il d’autres projets littéraires en vue ?

Je suis en plein finalisation de mes deuxième et troisième ouvrages qui sont une nouvelle et un recueil poétique.

 

  1. Peut-on vous lire au-delà de votre recueil ailleurs ? (blog, page Facebook, site etc. ?)

Aimez ma page sur www.facebook.com/ndiaye.ballafall

 

  1. Enfin, auriez-vous un dernier mot pour nos lecteurs et l’Afrique ?

Chers frères africains le secret du développement de notre très cher continent est quelque part de nos livres, fouillez et vous le cultiverez! Merci à vous, l’Afrique écrit est un trésor, entretenons le!

 

Interview effectuée par L’Afrique écrit.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Proverbes d’un jeune Africain (J7)

Best free WordPress theme

3 comments

  1. balla fall ndiaye

    Merci á vous!
    Vous nous avez sorti de l’ombre!

  2. felicitaions camarade et bonne continuation tu es une ersonne ouverte et éprise d’engagements et merci de tirer la sonnette d’alarme sur certains fléaux qui prennent du terrain en afrique et tu nous conscientise vraiment.
    bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *