Breaking News
Home / Interview / Interviews inside / Interview de Mark William 4.5/5 (2)

Interview de Mark William

1- Déjà accrochez-vous parce qu’on veut tout savoir sur vous et vous n’aurez aucun moment de répit ; des questions vous en aurez !  Mais soyons sérieux un instant et dites-nous, qui êtes vous?

Okay, moi c’est Mark William de mon vrai nom Marcel William Ekambi. Que dire sur moi? Pas grand chose vous savez sinon que je suis un grand fan de toutes les activités qui suscite la création et l’imagination c’est la raison pour laquelle depuis ma classe de 4ème j’écris énormément. Je suis un jeune homme avec beaucoup d’ambition et qui aime surtout relever des défis qu’il estime possible de réaliser. Pour le reste disons qu’il faille garder un peu de mystère sur la personne??.

2- Pourquoi vous écrivez? Pourquoi pas autre chose mais ça?

Pourquoi j’écris ? J’ai commencé à répondre plus haut lol. En réalité l’écriture n’est pas ma première passion. Je suis ou du moins je me vois avant tout comme un homme de cinéma avec le rêve de devenir un jour en marge de mes études de médecine, réalisateur/producteur de vrais films ou séries Made in Cameroun. Vu que pour l’instant cette ambition ne peut être atteinte et j’insiste sur le POUR L’INSTANT, le seul moyen de rendre visible ce qui n’était pas encore à l’écran était de le coucher sur papier et c’est de là que naît ma passion pour l’écriture. Je me suis découvert cette capacité à pouvoir écrire et à donner l’impression à des gens de regarder une image et c’est fascinant chaque fois qu’on me le dit et ça me rend heureux vous pouvez pas imaginer.

 

3- Quels sont les thèmes, les genres que vous aimez aborder dans votre série littéraire ou vos différentes séries littéraires et pourquoi ces choix particulièrement ?

Je suis un vrai fan de thriller,drame policier/politique/mystère et parfois de fantastique. Mais j’aime avant tout le mystère, l’intrigue bien développé qui vous pousse à vouloir encore et encore plus. C’est comme une drogue surtout quand c’est bien fait(évidemment je n’en consomme pas,je ne fais que décrire ce que je ressens??)Et quand un chapitre se termine sur un suspens fort vous sentez un manque surtout quand vous n’avez pas la possibilité de lire le chapitre suivant tout de suite. L’un des auteurs littéraires dont je me rappelle et qui m’a marqué sur ce genre là c’est le célèbre Jules Vernes. Et même quand je me décide à écrire sur du fantastique ou de la science fiction je ne peux m’empêcher d’y mêler du mystère et du drame aussi. Une œuvre sans un peu de larmes pour moi n’est pas une œuvre.

4- Dites-nous plus encore, pourquoi L’Ombre de l’Histoire? C’est quoi le déclic pour trouver un titre et se dire, c’est celui-là le bon.

J’ignore si c’est le cas de tout le monde mais quand je suis en face d’une idée ou d’un titre en l’occurrence « L’ombre de l’histoire » j’ai le cœur qui s’emballe, la main qui ne tient pas en place,j’ai des idées qui fusent dans ma tête, c’est à ce moment là que je sais que voilà: ce titre ou ce chapitre va être bon. Il m’arrive d’avoir une histoire du début à la fin,mais ne pas trouver le titre approprié me décourage et jamais je n’écrirai si le titre ne me plait pas. Une œuvre c’est d’abord son titre,bien choisi il séduit le lecteur mal choisi il est balayer du revers de la main. Et chaque fois avant de choisir un titre je me dis est-ce que je lirais ou regarderai ça si ça portait ce nom ci. Voilà en gros quoi!!?

7- En dehors de l’Afrique écrit peut-on vous lire ailleurs ?

Oui sur wattpad uniquement. Sinon j’ai envoyé récemment mon histoire pour un concours littéraires avec pour but non pas de gagner mais comme quelqu’un me l’a conseillé, juste pour élargir les vues et les avis surtout des opinions plus professionnelles. Et puis je travailles actuellement pour qu’un jour cette histoire soit adaptée je croises les mains et je n’en dis pas plus.??

8- Avez-vous déjà été publié ? Si oui parlez-nous de vos œuvres en quelques mots.

J’ai beaucoup écrit mais jamais voulu ou essayer d’être publié. Ma mère m’a toujours demandé pourquoi je ne le faisais pas je ne lui ai jamais donné de réponse lol. Mais en faite c’est comme je disais pour la recherche d’un titre. Étant donné que mes oeuvres c’est un peu du cinéma couché sur du papier je n’ai jamais vraiment pensé que quelqu’un pourrait retranscrire mes écrits même si ce n’était que de l’édition, de la manière dont je les voyais. En clair disons que j’écris une bonne histoire et qu’elle doit être adapté à l’écran il faudrait que quelqu’un avec la même vision que moi,avec une forte expérience et une qualité de réalisation exceptionnel soit choisi pour l’adapter. Mes écrits je voulais, si jamais ils devaient être édité,que ce soit fait de la meilleure des manières.

9- Comment en êtes-vous arrivé à écrire chez l’Afrique écrit Magazine ? Parlez-nous de votre expérience chez eux.

C’est grâce à un ami qui est lui même auteur chez L’Afrique écrit et que je remercie d’ailleurs. Sinon ça va faire un an que j’y suis je penses bien ou moins et je suis ravi de ce qu’on a fait jusque là il y a une évolution assez visible depuis mon arrivée. Non pas que ce soit mon arrivée qui ai changé les choses ???. Je veux dire que je vois les efforts que font les responsables pour rendre ce projet plus réel et pourquoi pas, demain nous serons peut-être une référence en Afrique on croise les doigts.

10- Enfin si vous aviez un mot à donner à votre public et au public en général que serait-il ?

Pas vraiment un mot lol plus un conseil. Tout le monde s’endort et tout le monde rêve. Si dans ton rêve tu es président d’un pays réveille toi et deviens président parce tout le monde n’a pas fait ce rêve, parce que le rêve éveillé ou endormi est la réalisation de désirs refoulés dans l’inconscient et qui d’autre que l’être conscient qui en est l’auteur pour en faire une chose vraie et palpable? Personne il n’y a que toi.

 

Interviews menée par la rédaction de L’Afrique écrit.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Proverbe d’un jeune Africain

Best free WordPress theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *