Breaking News
Home / Auteur / Harry D / Apocalypse No ratings yet.

Apocalypse

Apocalypse

 

Si on avait su ce matin qu’en nous levant on n’irait pas loin on serait restés dormir bercés par la pluie infinie de ce noir ciel de Vendredi

 

Qui suis-je ?

Je suis un pauvre au visage de misère

Portant mes palmistes d’Edéa à Yaoundé

Je suis la misère même

Marchant à dos de bus-clando armé de mes pauvres francs et de mon sac du champ

Je suis la débrouille personnifiée

Et ce matin je suis mort emporté sur la route censée être de terre mais devenue presque mer ;

 

Si on avait su ce matin qu’en nous levant on n’irait pas loin on serait restés dormir bercés par la pluie infinie de ce noir ciel de Vendredi.

 

Qui suis-je ?

Je suis Abdoul 25 ans

Petit étudiant en partance pour le savoir

Je suis l’avenir, l’espoir

Le premier rejeton de toute une large famille à passer pour le master dans une grande université

Mais je ne suis, plus j’étais

Sur le chemin vers mon avenir, mes espoirs sont tombés comme la tôle du train qui se renversa sur ma pauvre tête ;

 

Si on avait su ce matin qu’en nous levant on n’irait pas loin on serait restés dormir bercés par la pluie infinie de ce noir ciel de Vendredi.

 

Qui suis-je ?

Je suis Mélanie

Pauvre commerçante achetant et vendant au comptant

Je suis la dette d’une pauvre âme

Qui prêta à la réunion de quoi acheter son seul ballot qui une fois vendue épongerai souffrance et misère

Je suis la honte et le désespoir

Qui s’abattirent sur moi lorsque de nulle part quand la nouvelle sortit que tous mes espoirs furent emportés dans ce courant impétueux qui la route a creusé ;

 

Si on avait su ce matin qu’en nous levant on n’irait pas loin on serait restés dormir bercés par la pluie infinie de ce noir ciel de Vendredi.

 

Qui suis-je ?

Je suis la peur les pleurs

Les heures qui s’écoulent avec les questions incessantes qui ? Pourquoi ? Comment ?

Je suis le silence et la rumeur

Le malheur qui sévit en un jour et quelques heures sur une Nation et cause la stupeur

Je suis le présage et l’orage

Le signe de l’âge pour dire que le temps est l’urgence qui sommeille et que tu maquilles dans ton train-train quotidien

Je suis l’Apocalypse qui pointe

Fictive ou réelle, passive ou sereine, rusée ou directe,

Je suis l’imprévu inconnu

Le possible avenir qu’il est encore tant de redessiner

Je suis l’ombre du passé et le brouillon de l’avenir

Nul ne sait ce que je suis mais il arrive que vous me semiez sans le savoir et que vous me récoltiez sans le vouloir

Je suis ce Vendredi noir,

Faites de moi ce que vous voulez mais ce que je voulais vous enseigner c’est qu’il y a des choses qui ne vous appartiennent pas ; à vous donc de vivre et vous orienter comme si aujourd’hui était le premier et le dernier jour…

Apocalypse…

Si on avait su ce matin qu’en nous levant on n’irait pas loin on serait restés dormir bercés par la pluie infinie de ce noir ciel de Vendredi.

 

A tous ceux qui ont souffert et souffre en ce drôle de jour des drôles d’évènements que notre drôle de pays a vécu en si peu d’instant.

 

 

HARRY D, Tous droits réservés.

PS: Ecrits entre fiction et réalité.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Les Inconsciences Folles 2 (Fou)

J’écris comme noyé sous l’alcool -Et j’aimerais parfois l’être- Mais je suis noyé de tristesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *