Breaking News
Home / Auteur / Diamant Essou / Un jour de paix No ratings yet.

Un jour de paix

Diamant Essou

 

Je rêve d’un Congo sécuritaire,

Là où le gouvernement ne tire pas de sang-froid,

Sur son peuple à balle réelle,

 

 

Je rêve d’un Congo solidaire là où,

Main dans la main nous lutterons,

Afin de faire de notre république un véritable état constitutionnel,

 

 

Je rêve d’un Congo totalement démocratique,

Sans braquage électoral,

Pas celui d’une anarchie royale où le pouvoir se passe de père en fils.

 

 

Je rêve qu’un Congo calme qui n’est pas survolé,

Par les hélicoptères de guerres là où,

La joie seule règne dans les airs!

 

 

Je rêve d’un Congo mature en politique,

Pas celui où la jeunesse est ignare et abuse de ses droits !

Je rêve d’un Congo qui de ses lèvres sortiront ces quatre lettres de noblesse  »la paix »

 

 

 

Mister L

 

Assis devant cette feuille j’écris,

Devant tant de haine je m’écrie,

Pourquoi donc cette violence,

Je joins ma plume à celle de mon frère,

Pour décrier cette injustice,

Pas de force pour lever une prière.

 

 

Je te parle à toi africain,

Pourquoi es-tu à ce point aveugle ?

Au point de faire couler ton sang,

Au point de te repaitre de tes larmes,

Comment les yeux hagards tu te demandes ?

En tuant ton frère, ta sœur, ta mère,

 

 

Ma voix faible ne peut plus crier,

Mes yeux rougis et embués ne peuvent plus pleurer,

Mon corps est faible et abattu,

Ma main pas assez fort pour porte ma plume,

Mes complaintes sans cesse n’ont eu d’écho,

Et toujours dans ta furie tu te plonges.

 

Je me bats pour un avenir pur,

Je me bats pour donner un lendemain,

Et toi pourquoi te bats-tu ?

Et toi pourquoi détruis-tu ?

Et toi pourquoi es-tu prompt à tuer ?

 

Mes yeux sont sur toi Ô mon cher continent,

Mais chaque fois tu me remplis de tristesse,

Mon Congo, Mon beau Congo,

Si l’Afrique est le berceau de l’humanité,

Alors sans conteste tu en es son épicentre.

 

 

Tes richesses naturelles n’ont nulle pareille,

Tes trésors souterrains sont inégalables,

Ta diversité culturelle est l’une des plus larges,

Ton savoir, depuis des siècles fait notre fierté,

 

Serait cela qui sans cesse attire ces vautours,

Et qui sans cesses sont tout autour,

Au point que pour leur confort et leur statut,

Sans crainte livrent leur beau pays aux flammes,

Sous l’appât d’un gain éphémère détruisent un pays ?

 

O mon Congo ferme tes yeux et souviens toi,

Souviens-toi du cri de la terre qui est fatigué

                      [de s’abreuver du sang de ses fils,]

Rappelles-toi de tes ancêtres qui ont vécu ici,

Ces richesses ne sont pour te détruire,

Mais pour construire un héritage à tes enfants.

 

 

Je ne peux écrire tout ce que je veux dire,

Car en ce moment mon cœur est trop lourd,

Il ne peut continuer de voir ces morts,

Il ne peut continuer de voir l’avidité des uns,

Il ne peut continuer de voir la manipulation des

                                        [puissances extérieures]

Il ne peut continuer de voir la destruction.

 

Mais bientôt tel le soleil à son zénith j’ai espoir,

Espoir, d’un changement, d’un renouveau,

L’espoir d’une lumière venant de chacun de nos cœurs,

Et qu’un jour tu deviendras afin mure,

Que tu deviendras enfin sage,

Et que tes Enfants pourront enfin,

En passant de la Libye, à la Côte-d’Ivoire,

Traversant le Gabon, le Cameroun et tous ces pays,

Semer une graine,

Une graine d’amour,

Qui fleurira,

Et engendreras un havre de paix,

Et des fruits de joie et de prospérité !

 

 

By Mister L & Diamant Essou, Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

L’amour dans les bras des autres

« L’Amour dans les bras des autres »   [1] Uni vers celle…   « L’alarme à l’œil …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *