Breaking News
Home / Série littéraire / Chroniques d'une femme occupée / Chroniques d’une femme occupée épisode 6 : No ratings yet.

Chroniques d’une femme occupée épisode 6 :

Résumé de l’épisode précédent :

Une envie de tout quitter,

Boulot, stress, solitude, tout laisser…

C’est avec en tête une seule et unique chose, une personne, l’être aimé,

Que notre héroïne rentre chez elle, hélas pour ne rien trouver,

Dans la solitude qui l’entoure naît toutefois une certitude,

Celle de vouloir du bonheur, des enfants, en bref un changement d’attitude,

Qu’adviendra-t-il donc le sauront nous seulement ….

HARRY D.

 

Il est 4h du matin, je n’arrive pas à dormir. Hier, je t’ai laissé un message sur ton portable mais tu ne m’as pas répondu. Tu devais être endormi… Là, je ne sais pas si t’es réveillé mais je t’appelle quand même… mais tu ne réponds toujours pas tu dois être encore endormi. Je ferai mieux de me calmer un peu je ne comprends pas ce qui m’arrive…

Je me sens comme vide et seule ; bon là… je suis seule et là n’est pas tellement la question mais je me sens si mal et désespérée qu’est ce qui a bien pu m’arriver ? Tu te lèves un matin tout sourire et le soir tu n’as même plus envie de vivre. Et maintenant, pour couronner le tout me voilà vieille !

27ans ma vieille, 27 ans… heureusement que je n’ai pas encore de rides mais je n’en rajeunis pas pour autant. Ce reflet dans le miroir, mon éternelle greffe courte coupée au millimètre près, ces cernes d’un noir qui rend le reste de ma peau moins sombre étrangement… Ces veines tendues le long de mon cou, mon cœur qui palpite à la moindre grosse irritation… mon estomac où presque rien n’arrive à rentrer les jours de  stress et mes jambes… on dirait celle de Serena Williams tellement j’ai fait de sport pour déstresser… et mes orteils, franchement je n’ai pas eu le temps de faire une pédicure depuis au moins un an. Et oui revenons y je suis vieille…

Et merde ! Arrêtes de penser comme ça. Je ne te reconnais pas ! Leila secoue toi un peu bats toi ! Relèves toi tu n’as aucunement le droit de te laisser aller ! Et c’est quoi cette idée stupide ! Abandonner ton travail !? C’est ton cabinet d’architecte ma vieille ; si tu ne te secoue pas tu laisseras l’occasion à cet énergumène d’Achille de te piquer ta place auprès du conseil. Tu as toujours fait de bons chiffres, gagné toutes tes batailles, aimé cette vie de stress continuel et de réussite alors qu’est ce qui te prends ?

Oui c’est vrai… le projet bébé… Avoir un petit-être… un petit Ibrahim Junior… qui a le charme de son père et le caractère de sa mère. Me poser un peu lui faire un petit frère ou une petite sœur. Rentrer les soirs et être une maman… Aller le dimanche en balade avec mes amours et mon mari. Parler avec mes copines des caprices des petits, faire les boutiques pas que pour moi ou pour I. Mais seras-tu seulement d’accord Ibrahim.

Ce n’était pas le moment qu’on se disait. Il nous faut être posé et que nos carrières soient plus stables… Il faut au moins que nos mères soient au pays pour jouer les nounous de confiance ; il y a tellement peu de bon personnel de nos jours. Il faut, il faut ;… On n’a pas manqué de raisons pour repousser cette échéance et nous y voici. J’en meurs d’envie…

J’en ai marre de cette introspection débile… et tout ça tu n’es même pas là pour que je puisse t’en parler Ibrahim. Argh franchement L. arrêtes reprends toi! Tu vois ce reflet dans le miroir, c’est celui d’une femme forte, d’une battante, pas celui d’une miséreuse qui pleure sur son âge ou son désir d’enfant. Alors ça suffit ! Ton réveil de 4h30 sonnes bouges toi vas faire un peu d’aérobic en bas, prends un café, lis un bouquin réchauffes ta sauce d’arachide ou grilles toi des prunes ; fais ce que tu veux mais bouges-toi de là ! Sors de cette douche fais quelque chose ! Quand il reviendra du Togo vous en parlerez et qui sait il sera peut-être d’accord…

Oui, il sera peut-être d’accord…

C’est avec cette pensée que j’engage ma journée ; il sera peut-être d’accord. Bon vu que ça s’est réglé ma vieille en fermant cette porte laisse tes soucis à l’intérieur ; une grosse journée t’attend, une rencontre avec le Sénateur Abeng pour le convaincre du projet de rénovation de ses bureaux, une vidéo-conférence avec les associés du Ghana pour mettre au point le fonctionnement de leur filiale ; tellement de choses importantes tu n’as pas le droit de flancher et te laisser aller ; pas maintenant, pas ici.

Sourire aux lèvres je démarre mon 4*4, rajuste mon tailleur me rassures en un coup d’œil dans le rétro et j’y vais. Une femme forte ça ne flanche pas, ça ne se montre pas faible, ça ne pleure pas ; une femme forte, elle se bat !

 

Qu’est-ce qu’une femme ?

Un Homme, un être, un devoir, une passion…

Qu’est-ce qu’une femme ?

Une force, un trésor, une femme…

Femme qui dis-tu que tu es ?

HARRY D.

 

Fahi Leila, Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About aridaku

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

2 comments

  1. I went over this website and I think you have a lot of superb info, saved to favorites
    (:.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *