Breaking News
Home / Billets de blog / Afropolitix / Prise de conscience (1) : No ratings yet.

Prise de conscience (1) :

« Je suis le mot qui libère ma propre conscience  pour essayer de libérer celle d’un ou des autres. »

Marie Lissouck

On n’écrit pas que pour écrire                                             ON écrit pour décrire

On n’écrit pas que pour divertir                                          ON écrit pour instruire

Très souvent et on se le doit                                                 Tout simplement parce que tout

On écrit pour convertir                                                           le monde se doit de savoir

On écrit pour dire                                                                    ON écrit pour vous pour l’Afrique

Toute la peine toute l’urgence                                             pour le monde pour construire

On écrit pour faire agir et réagir                                        ON écrit par passion par raison par devoir

ON écrit nuit et jour pour unir                                             pour bâtir…

Toute l’humanité ou le genre                                              Tout ce qui doit l’être et faire savoir tout

pour une cause                                                                          ce qui doit-être

                                                     Voilà notre raison d’écrire.

  Harry D

 

Chers lecteurs, parce que nous ne pouvons pas nous contenter d’être une Afrique qui écrit pour le plaisir nous nous imposons  ce devoir de désormais aussi écrire pour instruire.  Nous n’avons aucune prétention savante juste la conscience hantée par ce devoir suprême de parler à d’autres consciences. Le but de cette tribune est d’élever nos consciences à un tout autre niveau de réflexion : nous cultiver.

Ainsi, ici nous parlerons parfois d’histoire parfois d’actualités ; parfois de littérature parfois d’actes et de vies. Nous parcourrons conduits par notre conscience les drames et problématiques de l’Afrique et du monde actuel ; Le défi sera de construire avec vous une réflexion profonde, plonger dans l’essence et le fond des choses afin de tirer des solutions et des atouts pour mieux vivre Africain.

Pour ce premier jour ici s’arrêteront mes mots mais ils continueront de semaines en semaines accompagnés des vôtres pour ensemble résoudre un défi :

Penser et écrire ensemble le développement et l’épanouissement de l’Afrique.plume-encrier-ecrivain

 

Africainement votre,

F.L.

 

 

Avez vous appréciez l'article ?

About aridaku

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *