Breaking News
Home / Série littéraire / Chroniques d'une femme occupée / CHRONIQUES D’UNE FEMME OCCUPÉE No ratings yet.

CHRONIQUES D’UNE FEMME OCCUPÉE

Episode 4

Bébé tu me manques…
Je suis là au milieu de cette pile de dossiers pensant à toi.
Je t’ai embrassé ce matin avant de partir mais tu dormais encore;
Je l’ai fait hier soir aussi en revenant mais tu dormais déjà…

Et oui il est bien loin ce temps…
Celui de nos premiers rencards à la fac, tous pleins d’innocence.
Je me souviens de quand on passait nos journées ensemble et nos soirées à jouer rigoler bavarder…
Quand il n’y avait ni travail ni contraintes qui m’empêchent de te voir et t’aimer comme à l’époque en toute liberté.

Tu me manques terriblement
Même si quand je m’endors le soir je fini toujours ma nuit lovée dans tes bras
Même si un weekend sur deux on dine en tête à tête avant de se faire un ciné
Même si de temps à autres on trouve encore quelques brefs mais passionnés instants d’intimité…
Tu me manques affreusement.

J’aimerai qu’on se prenne des vacances à deux…
Un mois juste nous deux entièrement coupés du monde et de ces encombrantes obligations
Toi et moi dans un paradis du bout du monde assis sous un manguier profitant d’ombres et d’amour
Je te referai la cuisine soir et matin; tu te chargerais comme les dimanches de cuisiner pour midi…
J’aimerai tellement ça…

Tu ne serais plus l’illustre directeur de banque que j’adore
Je ne serai plus l’architecte la plus prisée du continent
Je serai L tu serais I tout simplement deux amoureux transis enracinés dans leur lit…

Et mince j’en oublie d’avancer…
Une pile de dossier et aucun droit à l’erreur
Je trace retrace modélise
Je tire des plans à corriger de ci de là il faut que tout soit parfait
Je ne compte même plus les heures
Et déjà il fait nuit noire et il est minuit…
Bébé tu me manques.

F.L, tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About aridaku

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *