Breaking News
Home / Série littéraire / Chroniques d'une femme occupée / CHRONIQUES D’UNE FEMME OCCUPEE No ratings yet.

CHRONIQUES D’UNE FEMME OCCUPEE

épisode 3
By Ibrahim L.

Il a fait chaud aujourd’hui…
J’ai travaillé comme un dingue
Il a fait chaud aujourd’hui…
Et même en tant que Directeur de banque je n’ai même pas pu prendre une pause.

Il a fait si chaud aujourd’hui…
Que malgré la clim de mon 4*4 je nage de sueur sous mon Gandoura
Il a fait si chaud aujourd’hui…
Que la première chose que je ferai en rentrant c’est de prendre ma douche.

Il a fait terriblement chaud…
Ces maigres jets d’eau ne suffisent pas à me soulager
Il a fait terriblement chaud…
Si je n’avais pas si faim je ne sortirai pas de cette douche.

La chaleur continue…
Malgré qu’il fasse déjà nuit
Malgré la clim et le ventilo…
La chaleur continue…
J’ouvre le frigo pas une bouteille d’eau ou un jus oooo misère!
J’ouvre le congélo plus aucun cornet de glace quand a t’on fait les courses pour la dernière fois?

Chaud j’ai chaud
Et tout ça madame n’est pas là
Chaud j’ai chaud
Pas un petit plat de prêt pas une provision
Chaud j’ai chaud
Je vais devoir commander un repas
Chaud j’ai chaud
L’heure tourne j’ai faim j’ai soif je souffre même chez moi je souffre.

Chaleur oublies moi
J’ai mangé je pars dormir
Madame rentrera tard…encore
Chaleur oublies moi
Pardon libères mon lit
Il n y a que ma femme qui a le droit de le partager avec moi.

Chaleur….
Tiens j’entends sa voiture qui crisse sur le gravier de la cour
Ah au moins une chose de réjouissante ce jour…
Chaleur…
Je tiens en pyjama les paquets,
Elle s’est arrêtée en chemin faire un petit marché.

Chaud
Un petit baiser sec et chaud
Elle me pousse pour ranger ses courses
Chaud
S est fini madame monte
Douche et au lit parait-il…
Chaud
J’essaye de lui dire que…
Je me rapproche l enlace
Elle est encore toute fraiche à cause du bain
Elle ne dit pas non mais fait la moue…
Elle est fatiguée.

Mon regard plongé dans le sien je lis…
Fatigue amour douceur et épuisement
Je baisse les armes il fait de toutes façons trop chaud…
Je l embrasses l enlace et m’endors,
Je l’aime c’est un fait
Et aussi vrai qu’elle est ma femme et que je suis son mari, il fait inexorablement chaud…

F.L and I.L, Tous droits réservés, L’Afrique écrit Nocturnes…

Avez vous appréciez l'article ?

About aridaku

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *