Breaking News
Home / Auteur / FAHI Leila / F.L / Pourquoi j’écris. No ratings yet.

Pourquoi j’écris.

Parce que le cœur de l’Afrique saigne
Parce que cette douleur irrite mon cœur jour et nuit
Parce que ses cris me hantent
Parce que la révolte saisit mon être jusque dans l’essence même de ce que je suis.

Parce que des yeux pleurent
Parce que des mères crient et prient
Parce que des hommes meurent pendant que la jeunesse dépérit
Parce que toutes ces choses arrivent…

Voilà pourquoi j’écris.

J’écris pour prêcher
J’écris pour prier et pleurer
J’écris pour agir pour notre devenir
J’écris pour ma vie.

J’écris parce que c’est ce que mon être me commande et que mon âme le réclame
J’écris parce que c’est ainsi que j’ouvre les chapitres de ce qui doit être fait et par moi et par nous
J’écris pour ça, pour toutes ces raisons-là.

La voix de toutes celles qui s’affaissent aux cachots du désespoir
Les mots de tous ceux qui depuis l’autre monde réclament vengeance et nous commande le courage
Les morts ne sont pas morts a dit la poésie
Ils sont dans, ils sont dans…
Ils sont dans chaque vision d’une Afrique meilleure qui travaille
Ils sont dans chaque rêve d’une Afrique fière que tu as peur d’entreprendre
Ils sont dans la souffrance que tu avales sans mot dire sous l’éternel joug de notre captivité
Ils sont dans la révolte des mots que tu débites dans mille et un débats
Ils sont dans çà oui dans tout çà ;

Tous ces sentiments qui te hantent et tourmentent poliment
Ils sont dans ces réalités que tu jettes aux oubliettes à peine sont-elles entendues
Ils sont dans chacune de ces morts chacun de ces éternels recommencements
Ils sont là près de moi près de toi

Les fantômes de l’innocence tuée violée pillée
Les fantasmes des inconscients voleurs pilleurs et menteurs

Je pourrais parler ainsi des heures des jours toutes ma vie
Je parlerai écrirai encore et encore
Mais en fait je n’avais qu’une chose à vous dire,

LA RAISON POUR LAQUELLE J’ECRIS
C’EST LA MEME POUR LAQUELLE JE VIS
Juste un mot, un nom….
AFRIQUE
J’écris donc je vis….

F. L , Pourquoi j’écris.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *