Breaking News
Home / Auteur / FAHI Leila / F.L / MOTS No ratings yet.

MOTS

Que le monde ne se trompe pas je serai ce que je serai à l’aurore de mon temps et de mes instants
Que l’univers ne confonde pas la présente bousculade incohérente et l’avenir que je vois en devenir
Que les hommes ne se leurrent pas ils ne passeront pas leur vie à paresser et devront un jour honorer leur passé
Que ma terre ne désespère pas au temps prévus par les cieux se lèveront ceux que l’on traitait de gueux

Le temps toujours ce temps qui prends son temps
Quand toujours ces questions de l’instant
2035 disent certain
Eternellement demain promettent d’autres ces vilains
Je dirai empruntant les mots du Maitre « je ne connais ni le jour ni l’heure mais»…
Mais… le temps arrive et il sera là
Il commence maintenant et s’engage déjà
Seras tu seulement de ceux que l’Afrique attendait
A toi la question est posée A toi le ton est donné

Que la jeunesse ne se trompe pas il n’y a pas d’autres épaules que les siennes pour porter le fardeau
Que les jeunes gens ne confondent pas la cause n’est pas celle du moi mais celle du tous
Que l’individu ne se leurre pas si tout le monde pense que c’est l’autre qui travaillera rien ne se fera
Que ni les femmes ni les enfants ne soient épargnés l’Afrique est le devoir de tous et çà vous devez l’inscrire en vous

Mais ce que je dis ne sont que des mots
Ils passeront dans vos vies comme dans un fleuve passe une goutte d’eau
Mes mots passeront dans le temps
Mais j’ose espérer qu’ils vous marqueront au fer blanc
J’ose espérer pour l’Afrique
Que les milles mots que d’autres et moi avons dit
S’accrocheront à vous jour et nuit
Et vous hanteront pour cette cause unique
Je n’ai d’ailleurs dans mon esprit que cet unique rêve
Que je polis et que je travaille sans trêve
Je n’ai que cette vision qui me hante
Et je vous l’offre à vous comme une offrande

Que tous les Africains si nombreux qu’ils soient ils m’écoutent
Et retiennent les quelques mots d’un cœur encore à l’écoute
Que tous autant que vous êtes preniez consciences
Et que vos choix dès aujourd’hui vous les fassiez en toute connaissance
Que quelqu’un dans cette salle se décide à laisser derrière lui son statut d’omniprésent afteriste
Et qu’il devienne ce que nos pères attendaient ce après quoi notre terre se languit un pragmatique panafricaniste

Voici je vous offre ma vision
Je vous vante ma passion
Pour cette terre mystère
Cette terre sans paix cette terre sans frère
Cette terre qui n’a que des filles des fils
Qui de dix en dix
De cent en cent
Versent le sang innocent

Mais pourtant j’aime cette Afrique
A qui certains prédisent un destin inique
J’aime cette terre dont certains disent qu’elle n’a pas d’avenir
Car moi je vois son brillant devenir
Certains me diront comment cela arrivera ?
Je dirai quand tu te lèveras et qu’à cause de çà tout changera
Quand est-ce que pareille chose nous verrons ?
Je dirai simplement quand toi et moi nous agirons.

Mais bien sur mes mots ne sont que des mots
Ils passeront dans vos vies comme dans un fleuve passe une goutte d’eau
Mais la réalité reste et notre devoir est là
Africain l’Afrique n’attend que toi

FAHI Leila, Slam.
Tous droits réservés.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *