Breaking News
Home / Auteur / FAHI Leila / F.L / Et tu m’as prêté tes mots No ratings yet.

Et tu m’as prêté tes mots

Je n’avais rien
Assise dans ma bulle comme Robinson sur son ile je pleurais les malheurs de la vie et la froideur de mes nuits;
Assise telle le penseur je méditais sur la folie de l’existence et toute l’inconstance omniprésente qui consomme le gourmand;
Je regardais ses joues pleines sa vie malsaine et pourtant le bonheur qui lui souriait à pleine dents tandis que…
Tandis que…
Je n’avais rien.

Puis tu es venue sublime ange montée sur tes escarpins tu m’as appris le bonheur de l’art et ses profondeurs
Tu es venu ouvrir mon cœur et déterrer l’essence des milles êtres et des milles vies que je fus et suis
Tu m’as appris que la vie est faite pour s’émerveiller de tous les charmes et de toutes les beautés
Tu m’as montré que pour voir l’homme et l’aimer tel qu’il est il suffit de fermer les yeux et de trouver mieux que le paraitre
Tu m’as montré tout cela et pourtant…
Pourtant à te donner,
Je n’avais… rien.

Alors au delà de m’ouvrir les yeux tu m’ouvris ton cœur
Tu me livra ton âme et les délices de tes secrets
Et comme si tout cela ne suffisait pas tendre amie tu t’es donnée à moi et tu m’as…
Et tu m’as prêté tes mots.

Tu m’as prêté tes mots pour mon plaisir et la joie de mes lecteurs
Tu m’as prêté tes mots pour je ne sais combien de temps je dirai même que tu me les a donné
Tu m’as prêté tes mots hier aujourd’hui et demain pour des Causes et des non-Causes, pour le plaisir et la raison, pour autrui et pour moi,
Et tout ça alors que….
Je n’avais rien.

Dame et muse Littérature,
Toi qui me prête tes mots,
Puisses tu toujours m’éclairer
Éclairer les miens et les inspirer,

Ile, gourmand, escarpins.
S’émerveiller, fermer,les yeux
Quels drôles de mots parfois tu peux prêter parfois…
Parfois pour le plaisir parfois pour un loisir parfois pour une audace inutile parfois pour un exercice bien utile.

Dédicace à ceux qui ont bien voulu me prêté leurs mots, Je vous les rends bien emballés, j’espère qu’ils resservirons aussi bien qu’ils m’ont servis.

FAHI Leila, Pour le jeu prêtes moi tes mots.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

On n’a pas toujours le choix

Les premiers rayons de soleil perçaient à peine les rideaux quand John ouvrit les yeux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *