Breaking News
Home / Auteur / Dairou Aiyouba / Cette femme No ratings yet.

Cette femme

Cette femme Peul
Cette femme seule
Qui dort sur une feuille verte.
Sans curiosité des découvertes.

Cette femme qui jadis,
Avait une beauté du paradis.
Et soutenait ses épines.
Comme les arbres sur les collines.

Cette femme peule.
Cette femme seule.
Ce sourire, cette beauté.
Ce nez aquilin jadis convoité.

Cette femme peule.
Cette femme seule.
Cette fleur du Fouta Djallo.
Cette fleur qui s’est jetée à l’eau.

Perdue au milieu de deux rives.
Entre des plaques qui dérivent.
Hélas, elle trépasse et des meilleures.
Incapable de se rappeler du passé antérieur

Elle est passée du supérieur.
À l’inférieur…
Son seul horizon: la vie à deux.
Et rarement, une tête en mieux!

Et si dans les sources,
Du Mali, Du Fouta Djallo
Du Sénégal, Du Nigeria et des tous ces horizons Foulani…
Elle reprenait ses repères.
Ces précieuses ressources.
Et si elle s’éloignait de cette décoloration.
Certes extérieur.
Mais aussi… intérieur !

Cette femme peule.
Cette femme que je n’aimerais plus voir si seule.
Dont j’aimerais voir se réveiller
S’éveiller,
S’exprimer.
Se cultiver
S’affirmer
Est devenir, redevenir égale à elle-même.
C’est à dire ce sourire.
Si angélique qui brille.
De loin comme de près.
Comme un trésor Du matin jusqu’à l’aurore…

Poème de Dairou Aiyouba, extrait du recueil non encore publié Soleil levant.
Copyright et tous droits réservés toute copie complète ou partielle du présent contenu sans autorisation de l’auteur vous engage à des poursuites.

Avez vous appréciez l'article ?

About lafrique

Check Also

Nyango

Nyango   Aucun mot ne suffit assez pour qualifier ce que j’ai pu vivre, Ces …

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *